Être à l'aise à l'oral, c'est ressentir la langue libre de se déployer dans tout son corps

Mettre en mouvement le poème est un prolongement naturel du souffle. Le corps organise son sens bien avant les mots et leur mise en voix. La dimension collective d’une chorégraphie encourage le jeu organique du par coeur. Une répartie joyeuse où chacun.e se révèle des talents inattendus, en plus de présenter au public un extrait du répertoire ou un poème original… L’occasion de ritualiser des rencontres; de creuser l’imaginaire en mouvement puis de provoquer des joutes en brigades d’intervention poétique entre les groupes de la maternelle aux plus grands dans l’esprit convivial d’une comédie musicale.

Chacun.e s’habille de mots au fil des séances ou même improvise “du poème au corps”: après un échauffement, viennent les propositions à produire et à reproduire : on lit, on articule, on ressent, on visualise, on se lance selon ses goûts, sa fantaisie, affine ses capacités, ses talents, pour affirmer sa présence jusqu’à se donner la possibilité de contribuer à une performance.

Par exemple, on danse des alexandrins pour donner à nos pieds l’occasion unique corporelle, poétique et vocale, de compter autrement, d’aborder les multiples, d’être ensemble pour partager le temps poétique, musical et social.

Ce projet se développe  en trois parties complémentaires (sur des temps scolaires et/ou périscolaires).

  1. un temps de pratique artistique autour du poème et du mouvement
  2. un temps de présentation du spectacle en tout ou en parties pour sa danse expressive
  3. un temps de création chorale parlée/chantée dans un esprit de comédie musicale “Broadway” à la française.

Apprendre à “s’habiller de mots”, c’est aussi écrire à partir de cette mise en mouvement : en cercle, nous proposons des mots qui vont se mettre à jouer…

Nous avons déjà dansé Desnos, de “la Fourmi” aux “4 sans cou” et puis Miki a réalisé la chorégraphie d’un poème d’Armelle “Pour toi la vie”…

Offrons-nous le luxe de connaître les beautés de notre langue jusqu’au bout des ongles !

Et chantons sous la pluie…

PLUS D'INFOS